L’arbalète de Noël

arbalete3

©ORTF/DR

Iletaitunefoislatele.com célèbre noël à sa manière en vous proposant de (re)découvrir un jeu éphémère créé à l’occasion de noël il y a 43 ans. A l’occasion des fêtes de Noël en 1969, la 1ère chaîne de l’ORTF met en place un jeu quotidien du 22 décembre 1969 au 1er janvier 1970 intitulé : l’Arbalète de Noël. On retrouve à la présentation et à la conception de cette émission Guy Lux, un animateur fortement populaire à cette période et connu pour ses différentes émissions telles qu’Intervilles ou le fameux Schmilblic.
Le concept de cette arbalète est réellement innovant pour l’époque. Le but est de viser au mieux des cibles à l’écran par le biais du téléphone. La caméra de télévision servant à la fois pour transmettre des images (sa fonction classique) et  de viseur (elle est d’ailleurs armée d’une flèche) .Ainsi au studio 101 (où est tournée l’émission) le caméraman a les yeux bandés et suivra donc aveuglément les indications du candidat par téléphone. Un point de départ sera donné et il s’agira de viser des cibles d’aéroport (en ce temps là les attentats n’étaient pas un sujet aussi sensibles que maintenant).
Le candidat aura 20 secondes pour faire feu. Une deuxième phase a ensuite lieu pour départager les meilleurs candidats. Cette fois cela ne se passera plus par téléphone mais directement par une manette qui contrôle la caméra et qui permet de tirer la flèche. Nous sommes pas encore à la période des jeux vidéos et pourtant l’idée est là. Ainsi chaque soir les deux meilleurs candidats de la première phase se retrouvent sur l’avenue des Champs-Elysées dans un studio aménagé pour l’occasion.
La finale aura lieu le 1er janvier 1970 en direct dans le studio 101 de la Maison de la Radio. Les 3 meilleurs candidats s’affronteront pour remporter la cagnotte de Noël de 3 millions de francs. Les épreuves se corsent et pour remporter le tir final il faudra viser très exactement au centre du coffre.Pour cette dernière épreuve les candidats prendront cette fois la caméra armée en main et viseront directement la cible.
Toutefois il n’y eut aucun gagnant. La direction générale de l’ORTF a ainsi décidé de donner 250 000 francs aux 3 finalistes. Les 2 250 000 francs restant furent versés à une œuvre. C’est ainsi qu’un mois après la finale, le directeur de la 1ère chaîne de télévision, Pierre Sabbagh  et Guy Lux remirent le chèque à le Recherche du traitement sur le Cancer à Villejuif. Pour l’anecdote cette somme fut remise à l’écran à un certain Jacques Crozemarie.
Bien que n’ayant duré que le temps des fêtes de fin d’année de l’année 1969, l’Arbalète de Noël aura permis d’innover dans le domaine du ludique et de l’interaction entre le téléspectateur et la télévision.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s